Recommandations et conseils climatiseurs - L’été au frais, mais un impact lourd sur l’environnement

40 millions de climatiseurs chez les particuliers pèsent sur leur facture d’électricité et augmente la consommation globale d'énergie en Europe. Ils consomment à eux seuls pour faire du froid et du chaud, l'équivalent de l’énergie consommée pendant un an au Danemark ! Consommation qui pourrait presque doubler d’ici 2020 si nous ne prenons pas des mesures radicales. Or en plein été, les capacités de production électrique sont réduites en cas de vague exceptionnelle de chaleur.

En outre, la fuite dans l'atmosphère des frigorigènes, gaz à effet de serre, (panne, démontage mal fait, etc.) est nocive pour l'environnement.

Première règle : anticiper !

Les équipements que l’on achète en urgence lorsque l’on cherche à pallier une vague de chaleur passagère risquent de se révéler peu efficaces, coûteux à l’usage et de nuire à l’environnement. Les solutions pour préserver votre confort tout l’été sont nombreuses, à condition d’être adaptées à votre logement et bien installées.
L’idéal est d’intégrer la protection contre la chaleur dès la construction ou lors de rénovations : bien orienter sa maison, bien isoler, installer des protections solaires, créer des aérations, bien distribuer les surfaces vitrées etc.

Plus d'information à l'ADEME et dans les espaces info-énergie.

Haut de page

Isoler et ventiler

Un logement bien isolé, une ventilation bien pensée suffiront à vous garantir de la fraîcheur tout l’été, y compris pendant les quelques journées de chaleur annuelle. L’intégration d’une solution de climatisation ne devrait être étudiée qu’en dernier recours, et apporter de sérieuses garanties en termes d’efficacité, de coûts et de protection de l’environnement.

En immeuble collectif, le règlement de copropriété vous indiquera ce qui est réalisable et ce qui ne l'est pas. Un spécialiste vous conseillera sur une solution collective de protection solaire.

Isoler

 

Comment

Solutions

Commentaires

Créer de l'ombre

Pose de volets

Préférez les volets roulants, particulièrement efficaces

 

Stores extérieurs

Stores bannes sur la terrasse ou le balcon

 

Stores intérieurs

 

Ecran végétal

Arbre(s)

Devant une baie vitrée, au sud ou à l'ouest

 

Pergola, treilles, plantes grimpantes

Abriter votre terrasse, au dessus d'une fenêtre plein sud, le long d'une véranda

 

Haie

Installez une haie à l'ouest

 

Terrasse gazon

Engazonnez la terrasse, elle réfléchira moins les rayons du soleil

 

 

Végétaux secs pour ombrer

Préserver l'inertie thermique

Isoler par l'extérieur

Elimine les ponts thermiques

 

Isoler le toit

Améliore le confort, en été et hiver

 

Couleurs claires

Réfléchissent lumière et chaleur pour les façades, les stores (blanc, jaune, orange, rouge clair)

Limiter les apports internes de chaleur

Des appareils électriques

Débranchez les appareils inutilisés

 

 

Préférez les appareils économes et lampes basse consommation

 

 

Limitez l'usage des équipements de cuisson

Capter la fraîcheur

 

Comment

Solutions

Commentaires

Récupérer la fraîcheur de la nuit

Aérer la nuit

Quand la température extérieure est inférieure à celle de la maison, la nuit, ouvrez les fenêtres pour évacuer la chaleur stockée dans les murs et les planchers

 

Arroser le soir

Pour rafraîchir l'atmosphère, arrosez la terrasse et les plantes le soir
Respectez les consignes de restriction en période de sécheresse prononcée

Empêcher la chaleur d’entrer

Baisser stores le jour

Dès que le soleil éclaire les fenêtres, baissez les stores

 

Fermer volets avant 10h

 

 

Fermer fenêtres avant midi

Dès que la température extérieure dépasse celle de votre logement

Récupérer la fraîcheur du sous-sol

Puits provençal

Permet d'abaisser la température intérieure de quelques degrés –un conduit souterrain apporte dans la maison l'air de renouvellement rafraîchi.
A prévoir à la construction et à faire réaliser par un spécialiste

Favoriser les circulations d'air

 

Créer des courants d’air

 

Ouverture sur 2 façades, évacuer l’air chaud en ouvrant les fenêtres des étages

Brasser l'air

 

Comment

Solutions

Commentaires

Ventilateurs, uniquement quand on ne peut pas ouvrir les fenêtres, s'il fait plus chaud dehors que dedans

 

Ventilateur de plafond avec régulateur de vitesse, si la hauteur de plafond le permet

 

Sinon : ventilateur portable

Vérifier la hauteur sous plafond avant d'installer l'appareil - éteindre s'il n'y a personne dans la pièce.

Les ventilateurs portables n'ont pas besoin d'une grande puissance (30 watts suffisent). Ils sont souvent bruyants et constituent des solutions individuelles d'appoint

Attention aux déclarations de performance et de consommation d'énergie indiquées sur les ventilateurs parfois fantaisistes. Une réglementation européenne est entré en vigueur en janvier 2013. Elle contraint les fabricants a améliorer la crédibilité et la comparabilité des déclarations de performance.

 

Haut de page

Clim’ : les surcoûts du froid

Climatiser seulement en dernier recours

Les systèmes de climatisation courants contiennent des gaz à effet de serre, consomment de l’électricité et les seuls systèmes vraiment efficaces demandent l’intervention de professionnels compétents, spécialistes de la question.

Ce sont des machines frigorifiques qui comportent un compresseur, une batterie de refroidissement avec ventilateur et une batterie de chauffe également dotée d’un ventilateur. Un fluide frigorigène à l'état liquide ou gazeux circule dans le circuit fermé et étanche. Les HFC qui remplacent le R22 (destructeur pour la couche d'ozone et puissant gaz à effet de serre), sont des gaz à effet de serre dont le pouvoir de réchauffement est jusqu'à 2000 fois plus élevé que celui du CO2.

Les frigorigènes doivent être utilisés dans des circuits parfaitement et durablement étanches, préparés, récupérés et recyclés par des spécialistes ayant une attestation de capacité.

Définitions

  • Rafraîchissement : l'air subit un refroidissement modéré, non contrôlé.
  • Climatisation : la température de l'air de la pièce est maintenue dans des limites données. A n’envisager que si les autres solutions ne peuvent s’appliquer.
  • Réversible : peut assurer aussi une fonction de chauffage : il prend alors de la chaleur à l'extérieur et la restitue à l'intérieur. Attention : vérifiez bien que le système dispose d’une pompe à chaleur, car un appareil avec résistances vous coûtera très cher en électricité pour la fonction chauffage (entre 150 et 400€/an).
  • Le système avec « inverter » offre un fonctionnement modulé selon les besoins, et élimine des surcoûts des dispositifs en marche forcée en permanence.

Consommation électrique effrénée

Pour les climatiseurs de faible puissance, la consommation électrique peut osciller entre 300 et 800 kWh/an pour une base de 500 heures (soit de 55 à 155 € pour 2 à 3 mois) de fonctionnement par an dans une pièce fermée, conformément aux normes de mesure.

Dans la réalité, cette consommation peut être doublée, voire triplée ou plus, coûtant alors jusqu’à 500 € d’électricité par an, car de nombreuses personnes utilisent leur climatiseur fenêtre ouverte (ce qui est nécessaire pour les appareils mobiles qui doivent évacuer la chaleur) ou sans le minimum d’isolation nécessaire à un fonctionnement efficace.

Même les climatiseurs les plus performants consomment plus que les réfrigérateurs et les congélateurs, qui sont pourtant des appareils branchés toute l'année.

Les climatiseurs doivent donc être réservés aux locaux inadaptés aux chaleurs estivales, notamment pour les personnes âgées fragiles et sensibles à la chaleur, ou situés dans des zones très passantes et bruyantes. L’installation devra être conduite par un professionnel et son utilisation combinée avec quelques habitudes de bons sens :

L'étiquette énergie

Depuis  2013, une "nouvelle" étiquette énergie a été introduite sur le marché et les appareils les moins performants de classe F à G sont officiellement interdits à la commercialisation.

Si la nouvelle étiquette clarifie l'offre sur le marché, et rend plus explicite quels types d'appareils sont les meilleurs (entre les monoblocs, ceux à conduit, les fixes, split, etc.), elle ne permet pas au consommateur de repérer la médiocre performance des systèmes mobiles à simple et double conduit, par exemple : même classés A, ils sont toujours comparables à un fixe de classe F...

L'étiquette permet cependant de connaître les performances pour la fonction chauffage des appareils réversibles, selon la région d'utilisation. La performance est exprimée par le coefficient de performance. Si vous achetez un de ces appareils réversibles, veillez à ce qu'il soit équipé d'une pompe à chaleur et que la classe énergie en mode chauffe soit au moins égale à A+.

 

Haut de page

Climatiseurs : attention aux fausses bonnes affaires

Systèmes

Types d'appareils

Commentaire

Recommandation Topten
en mode froid

Recommandation Topten
en mode chauffe

AVERTISSEMENT

Systèmes individuels

Les Mobiles

 

Le compresseur est situé dans l'unité intérieure mobile, le condensateur d'évacuation de la chaleur et le ventilateur se trouvent dans l'unité extérieure.

EER>3,2

(attention, ces appareils ne sont pas classés sur la même échelle que les climatiseurs "split", sinon, ils seraient classés F)

COP>3,6

(attention, ces appareils ne sont pas classés sur la même échelle que les climatiseurs "split", sinon, ils seraient classés F)

A PROSCRIRE !

Ne vous laissez pas séduire par le prix. Fuyez ces appareils les moins fiables, les moins performants et les plus énergivores, qui obligent à laisser une fenêtre ou une porte ouverte pour fonctionner, laissant ainsi entrer la chaleur.

 

Les "Monoblocs"

A simple conduit

EER>3,0

(attention, ces appareils ne sont pas classés sur la même échelle que les climatiseurs "split", sinon, ils seraient classés F)

 

COP>3,0

(attention, ces appareils ne sont pas classés sur la même échelle que les climatiseurs "split", sinon, ils seraient classés F)

Peu puissants et bruyants

 

 

A double conduit

EER>3,0

(attention, ces appareils ne sont pas classés sur la même échelle que les climatiseurs "split", sinon, ils seraient classés F)

 

COP>3,0

(attention, ces appareils ne sont pas classés sur la même échelle que les climatiseurs "split", sinon, ils seraient classés F)

Ce système offre une efficacité légèrement supérieure à celle des appareils à simple conduit.

 

 

Les "Split"

la partie bruyante est à l'extérieur.
deux unités : l'une à l'extérieur, évacue l'air chaud. L'autre à l'intérieur, souffle l'air rafraîchi. Elles sont reliées par des tubes où circule le fluide frigorigène.

Voir plus bas selon la configuration

Voir plus bas selon la configuration

Inconvénient pour les voisins, surtout en immeuble.

 

Split 1 pièce

Le condensateur et le compresseur se trouvent à l’extérieur de la pièce,

Ces modèles sont de qualité optimale sur le plan de l’efficacité et du bruit. L’unité intérieure est compacte et peut être fixée, par exemple, au plafond.

 

Split < 4kW :

A+++

 

 

 

Split > 4kW :

A++

Split < 4kW :

A++

 

 

 

Split > 4kW :

A+

Pour réaliser une installation fiable et durable, il est nécessaire de faire appel à un spécialiste : il vous conseillera pour l'emplacement, la nature, la puissance de votre matériel, en fonction de vos besoins.

 

 

Multi-split

Plusieurs unités pour climatiser plusieurs pièces

 

A++

A+

Système onéreux mais plus efficace que plusieurs splits. Doit être dimensionné et installé par un professionnel

 

Réversible avec pompe à chaleur réversible

  • Avec ventilo-convecteurs,
  • Plancher rafraîchissant (et chauffant).
  • Réseau en gaine. qui assure la ventilation et le renouvellement d'air.

 

 

Ne peuvent être installés qu'en cours de construction ou lors d'une rénovation lourde.

 

Les systèmes centralisés

 

 

Ils climatisent plusieurs pièces, la totalité d'un logement ou un immeuble entier. Ils sont souvent réversibles.

 

 

 

Ils représentent un investissement important et nécessitent l'intervention de spécialistes compétents.

Climatisation solaire

 

Testée avec succès dans des locaux industriel ou tertiaires, elle doit encore être adaptée pour les logements

 

 

 

 


Attention !

Pour des raisons de santé, les passages fréquents de l'intérieur à l'extérieur peuvent provoquer des chocs thermiques nocifs, si l'écart de température est important.
- L'ADEME conseille que la pièce soit à une température de 26°C au plus bas et qu'il n'y ait pas plus de 5 à 7 °C de différence entre intérieur et extérieur.
- L'installation d'une climatisation oblige à vivre toutes fenêtres et portes fermées quand elle fonctionne.
- Certains appareils peuvent être bruyants, pour l'utilisateur et /ou pour ses voisins. Leur consommation électrique annuelle alourdit votre la facture.
- L’installation doit être faite par un professionnel. Les entreprises habilitées à intervenir sur des circuits frigorifiques doivent être déclarées en préfecture.
- Entretenez vous-même certaines pièces de votre installation : changez ou nettoyez tous les six mois les filtres des appareils individuels, dépoussiérez et nettoyez souvent à l'eau savonneuse les bouches d'air.
- Faites faire la maintenance et l'entretien des systèmes par des professionnels ayant une attestation de capacité à la manipulation des fluides frigorigènes.
- Ne jamais mettre en décharge un appareil individuel, mais le porter en déchèterie. Le fluide frigorigène qu'il contient doit être récupéré et recyclé. Le démontage d'une installation doit être effectuée par des professionnels qui doivent récupérer les fluides frigorigènes. Ne le faites jamais vous-même, au risque de libérer dans l'atmosphère la totalité des frigorigènes de l'installation.

 

Topten France, mars 2016

WWF France CLCV ADEME Topten EU       Euro-Topten Max

EnregistrerEnregistrer