Recommandations et conseils congélateurs

En France, 90,4% des ménages sont équipés d'un congélateur (source INSEE - SILC, 2012). Ces appareils sont branchés et consomment 24 heures sur 24, 365 jours par an !

Le congélateur représente en moyenne 16% de la consommation d'électricité d'un ménage équipé en 2013 (hors chauffage, chauffe-eau et éclairage). En choisissant un appareil recommandé par Topten, la consommation de ce poste peut être diminuée de plus de 30% ! Cela vaut donc le coup de faire attention à son achat.

Et ce n'est pas négligeable sur le plan collectif. Selon nos estimations pour la seule année 2013, si tous les congélateurs achetés cette année-là avaient été au meilleur niveau Topten, l'économie d'énergie sur la durée de vie de ces appareils aurait représenté autant que la consommation d'électricité annuelle de tous les habitants de Montpellier (270 000 personnes) !

La durée de vie d'un congélateur est généralement estimée à 15 ans (source GIFAM 2013). Sans s'en rendre compte donc, le coût lié à la consommation énergétique de son congélateur est souvent supérieur à son prix d'achat !

Haut de page

Bien choisir

Achetez un congélateur performant du point de vue énergétique !

Depuis le 1er juillet 2012, les fabricants ne peuvent plus proposer à la distribution des congélateurs de classe énergétique A. C'est un peu paradoxal, mais dorénavant, la classe A+ désigne les appareils les moins performants !

En moyenne un appareil classé A+++ consomme moitié moins d’électricité qu’un appareil classé A+.

Prêtez attention à la classe climatique (SN, N, ST, T)

La classe climatique indique les fourchettes de températures ambiantes (cuisine, cave, etc.) définies par le fabricant pour un bon fonctionnement des appareils. En deçà ou au-delà de ces valeurs, les performances des appareils sont affectées :

Plus la température autour de l'appareil est élevée, plus votre appareil va consommer d’énergie pour maintenir la température de consigne dans l’appareil. Ne placez donc pas votre appareil juste à coté d’une source de chaleur, ne l'exposer par directement au soleil, et choisissez un appareil adapté à la zone climatique dans laquelle vous vous trouvez.

Les classes climatiques figurent sur la documentation technique et à l'intérieur de l'appareil (souvent derrière le bac à légumes). Pour plus de détails sur les différentes classes, consulter nos pages "Critères de sélection congélateurs".

Choisissez l’appareil répondant au service recherché

Emplacement

Il est recommandé de trouver un emplacement plutôt frais pour les appareils de froid et de ne pas les placer près d’une source de chaleur : cuisinière, lave vaisselle, radiateur, rayonnement solaire, etc. L’idéal est de placer votre congélateur dans un espace non chauffé.

Le fait d'encastrer un appareil entraine une augmentation de la consommation d'énergie, surtout s'il n'y a pas assez d'espace entre l'appareil et les parois qui l'entourent car le condensateur émet de la chaleur et l'air doit pouvoir circuler convenablement. Les appareils encastrés étant de relativement petites dimensions, ils ne peuvent pas bénéficier d’une isolation renforcée (plus épaisse et qui prendrait trop de place par rapport au volume utile).

La norme européenne pour les appareils encastrables suppose une niche d’encastrement de 60 cm minimum de largeur.

Stockage des aliments

N'entreposez pas de nourriture chaude dans votre congélateur, laissez-la refroidir d'abord à température ambiante. C'est une des premières habitudes à prendre pour faire des économies.

Température interne

La température obligatoire du compartiment de congélation est de – 18°C. Mais c'est aussi la bonne température ; il est important de bien la régler si on ne veut pas consommer inutilement de l'énergie. En général, les utilisateurs maintiennent une température trop basse dans leur congélateur, entraînant ainsi une surconsommation d'énergie de 15% par rapport aux valeurs moyennes.

Pour déposer ou récupérer un produit dans votre congélateur, ouvrez la porte de l'appareil pendant une durée aussi brève que possible, vous économiserez de l'énergie !

Entretien

Dégivrez votre appareil régulièrement : le givre crée une isolation pouvant engendrer une surconsommation.

Lors de longues périodes d'absence (vacances), videz complètement l'appareil, nettoyer-le, débranchez-le et laissez la porte ouverte.

Vérifiez régulièrement l'état des joints des portes. Si du givre se forme rapidement ou si l'espace entre les joints est assez important pour laisser passer une feuille de papier, les joints ne sont plus étanches, ils sont donc à changer.

Assurez-vous que l’air circule librement derrière l’appareil et dépoussiérez régulièrement les grilles situées à l’arrière de votre congélateur.

En fin de vie

En application d'une Directive Européenne, une loi sur le traitement des déchets impose aux distributeurs, lors de la vente d'un équipement électrique ou électronique ménager de reprendre gratuitement ou de faire reprendre gratuitement pour son compte les équipements électriques et électroniques usagés que lui cède le consommateur (reprise du « un pour un »).

La mise en place de ces nouvelles filières de traitement indispensables a un coût, qui sera payé par les consommateurs (vous trouvez cette information sur votre facture « coût de la  contribution écologique » soit 13 euros pour les appareils de froid.

Depuis le 1er juillet 2010, cette éco-contribution est modulable en fonction de critères environnementaux, pour tenir compte de la présence (ou non, lorsque la conception des appareils est plus soignée) de substances particulièrement polluantes ou difficiles à traiter. Pour les congélateurs, l'amplitude de cette modulation pourra atteindre +20%.

Si votre appareil est encore en état de marche, vous pouvez en faire don à diverses associations.

Si vous ne souhaitez par remplacer votre appareil, le site http://www.eco-systemes.fr/ recense les points de collecte de la filière agréée le plus proche de chez vous.

 

Haut de page

Comment ça marche ?

Les congélateurs conservent les aliments à basse température en procédant à l’absorption et à l’évacuation de la chaleur du compartiment intérieur à l’aide de fluides frigorigènes.

Leurs consommations électriques dépendent essentiellement de la chaleur qui doit être absorbée à l'intérieur de l'appareil (qui dépend elle-même de la quantité d’aliments à maintenir au froid, de leur température avant leur entrée dans le congélateur, du nombre d'ouverture des portes, de l'isolation de l'appareil, des cycles du compresseur…). Elle dépend aussi de l'efficacité du système de réfrigération, c’est-à-dire de l’efficacité du moteur du compresseur.

Le compresseur

Le compresseur pompe le fluide frigorigène à travers le circuit de refroidissement. Il est généralement situé au dos et en bas de l’appareil, à l’intérieur d’un boîtier ovale. Certains appareils ont deux compresseurs : l’un pour le congélateur, l’autre pour le réfrigérateur. Comme ils sont autonomes, on peut choisir d’arrêter l’un ou l’autre lorsque l’on prévoit une absence prolongée, par exemple.

Le condensateur

Cette partie du système de réfrigération restitue la chaleur vers l’air ambiant. Le condensateur est pratiquement toujours situé à l’arrière des appareils, et se présente sous la forme d’une grande grille métallique qui fait office de radiateur.

Le système d’évaporation

Le système d’évaporation récupère la chaleur du compartiment pour la faire circuler dans le fluide frigorigène. Les appareils qui ont plusieurs compresseurs ont souvent également plusieurs systèmes d’évaporation. La plupart des modèles récents intègrent l’évaporateur à l’intérieur des parois.

 

Topten France, janvier 2017

WWF France CLCV ADEME Topten EU       Euro-Topten Max

EnregistrerEnregistrer