Recommandations et conseils écrans d'ordinateur - 30 kWh par an, ce n'est pas rien !

C’est ce que consomme une famille type pour l’utilisation d’un écran d’ordinateur – il s’agit seulement de la consommation de l’écran, en général l’ordinateur lui-même a une consommation encore plus importante.

On peut surtout s’inquiéter de la tendance à s’équiper de plus en plus d’écrans, de plus en plus grands, faisant augmenter d’autant la consommation d’électricité.

Les écrans Topten, sélectionnés pour leur performance énergétique, consomment peu. Le choix de l'appareil est loin d'être anodin et l'enjeu énergétique est significatif.

Haut de page

Bien choisir

Label

TCO est un label international d'origine suédoise, le plus important pour distinguer les écrans de qualité et respectueux de l'environnement. Ce label distingue les écrans satisfaisant à des exigences sévères en matière d'ergonomie, de radiations, d'environnement et d'énergie. Sur le plan de la consommation énergétique, les valeurs limites sont toutefois plus faibles chez TCO que chez Topten.

Le label international Energy Star® aide les consommateurs à identifier les produits susceptibles de leur faire économiser de l'argent et de protéger l'environnement en contribuant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Les produits conformes aux normes Energy Star® consomment moins d'énergie que les produits ordinaires similaires et satisfont à des exigences en matière d'efficacité énergétique et de qualité. Mais les produits évoluent plus vite que les cahiers des charges Energy Star®, c'est pourquoi Topten ne sélectionne que les plus performants des écrans bénéficiant de ce label.

Certains modèles peuvent également bénéficier du label environnemental allemand Blauer Engel

Ergonomie

Placez l'écran à 60 cm au moins de votre surface de travail sur le bureau. Vous ménagerez ainsi vos yeux et vous aurez une vue d'ensemble de l'image. De nombreux modèles se prêtent à une rotation de 90 degrés, vous disposez ainsi d'un écran en format vertical. Par exemple, un écran de 15 pouces affichera une page A4 en format vertical.

Raccordements, compatibilité

Les écrans informatiques peuvent être raccordés à l'ordinateur selon différents types de câbles. Renseignez-vous en fonction du matériel auquel vous souhaitez relier l'écran car les possibilités supplémentaires de raccordement ne sont pas toujours gratuites.
Les ports et câbles USB-Hub permettent le raccordement USB au PC ou au Mac. Il existe également des raccordements vidéo (le standard est représenté par une interface analogique de type VGA) et des interfaces numériques (DVI).
Compatibilité Mac : la plupart des écrans sont compatibles avec les ordinateurs Mac mais il vaut mieux le vérifier dans les notices d'utilisation.

Haut de page

Recommandations techniques

Dimensions de l'écran

Les dimensions indiquées concernent la diagonale de l'image en pouces : un pouce correspondant à 2,54 centimètres. Contrairement aux écrans CRT massifs, pour les écrans LCD c'est la surface effectivement visible qui est mentionnée. Un écran LCD de 15 pouces donne une image de même grandeur qu'un écran CRT de 17 pouces.

Qualité de l'image

La qualité de l'image dépend de plusieurs paramètres:

Résolution : chaque écran est caractérisé par une résolution native. Il s'agit du nombre de lignes et de colonnes de pixels qui composent la dalle. Pour les écrans de 14 – 16 pouces, la résolution devrait être de 1024x768 pixels, pour les écrans de 16 – 19 pouces, de 1280x1024. Certains écrans plus grands disposent de résolutions plus élevées, par exemple 1920x1080 pixels. Si vous paramétrez votre ordinateur (pilote d'affichage de la carte graphique) pour afficher une résolution identique à celle de votre écran, vous obtenez une image fine et précise puisqu'à chaque point demandé par l'ordinateur correspond un seul pixel. En revanche, si vous diminuez la résolution (paramétrez une résolution de 1024x768 pour un écran affichant 1280x1024 pixels), plusieurs pixels afficheront un même point demandé par l'ordinateur : vous obtenez alors une image moins précise.

• Résolution de couleur maximale : la plupart des écrans modernes peuvent reproduire 16,7 millions de couleur. Ce critère est important pour un bon graphisme. Tous les écrans sélectionnés par le Guide Topten offrent une résolution de couleur de 16,7 ou 16,77 Mio. 

Contraste : des valeurs de contraste de 250 :1 sont déjà considérées comme bonnes. Un écran LCD est capable de reproduire fidèlement toutes les nuances de couleurs. Pour que son image soit la plus réaliste possible, choisissez un modèle à fort taux de contraste. Il pourra alors afficher simultanément des noirs profonds et des blancs lumineux. Un contraste de 700 :1 vous assure une restitution optimale. Certains modèles sont dotés d'un contraste dynamique qui s'adapte en fonction de l'image affichée avec des valeurs de contraste maximales supérieures à 1 000 000 :1. Les fabricants remplacent alors souvent l'indication de valeur par la mention "Mega Contrast" que nous utilisons également dans les tableaux Topten. Les écrans LCD présentent en général un niveau de contraste élevé, améliorant ainsi l'uniformité et la précision des couleurs des photos et images.

Luminosité : la luminosité est exprimée en candela par mètre carré [cd/m²]. Plus la valeur est élevée et plus votre écran affiche des images lumineuses et des couleurs éclatantes. 200 cd/m² ou plus sont considérées comme de bonnes valeurs standards. 300 cd/m² offre une luminosité très satisfaisante. La luminosité est assurée par l'éclairage en arrière-plan (backlight). Il s'agit en fait d'une « plaque lumineuse » dont l'intensité lumineuse diminue avec les années. Généralement ce n'est qu'après plus de 20 000 heures d'utilisation qu'on perd la moitié de la luminosité. Veillez à ce que l'ensemble de l'écran soit pourvu d'une garantie de 3 ans (éclairage en arrière-plan inclus).

Angle de vision horizontal et vertical : si l'on regarde un écran LCD depuis le côté, on ne verra peut-être qu'une surface grise. L'angle de vision indique donc l'angle depuis lequel on distingue encore l'image. Avec les écrans d'aujourd'hui, ces valeurs ne sont plus aussi problématiques que par le passé. Mais tenez quand même compte de ce point lors de l'achat d'un écran. Les valeurs supérieures à 70° pour chaque côté sont considérées comme bonnes. Un angle de vision horizontal/vertical de 160°/140° correspond au minimum requis pour profiter à plusieurs de l'écran.

Points défectueux, fiabilité : contrairement aux anciens écrans cathodiques, les écrans à cristaux liquides gèrent chaque point (pixel) individuellement. Lors de la production, il arrive toujours que des pixels soient défectueux ou qu'ils le deviennent à l'usage. La fiabilité a pu être fortement améliorée au cours de ces dernières années, de nombreux fabricants offrent désormais une garantie de 3 ans sur les écrans LCD.

• Netteté et scintillement : contrairement aux anciens écrans cathodiques, les écrans plats LCD ne connaissent pas de contraintes liées au scintillement de l'image.

• Temps de réponse : un écran LCD est composé de millions de pixels. Ce sont des points qui s'allument et se colorent très rapidement pour créer l'image et l'illusion du mouvement. Le temps de réponse exprime le temps que met l'écran à allumer et à éteindre un pixel. Plus ce temps est court, plus l'image est visiblement plus fluide et réactive. Si ce temps est trop long, les effets de comète et de rémanence apparaissent, ce qui nuit à la qualité vidéo (notamment pour les jeux), mais pas à un usage statique (photo ou bureautique par exemple).

• Écran LCD : TFT ou STN /DSTN ? Les cristaux liquides sont les principaux composants des moniteurs plats pour l'informatique et la télévision. La variante TFT ou à "matrice active" des écrans LCD est la plus utilisée dans les écrans couleur. Elle remplace la grille d'électrodes avant par une seule électrode en ITO (oxyde d'indium-étain InSn2O3) et la grille arrière par une matrice de transistors en film mince (Thin-film transistor), un par pixel (trois par pixel en couleur) qui permet de mieux contrôler le maintien de tension de chaque pixel pour améliorer le temps de réponse et la stabilité de l'affichage. Avec une matrice passive (STN ou DSTN), la commande du pixel se fait directement par le croisement de 2 fils, 1 horizontal et 1 vertical. Une matrice active assure une meilleure qualité d'image que la matrice passive mais est plus gourmande en énergie.

Haut de page

Consommation énergétique

Ne pas confondre un "économiseur d’écran" avec un "économiseur d’énergie". La fonction du premier, le fond d'écran, est d’augmenter la durée de vie de l’écran, mais il consomme quasiment autant d’énergie qu’en fonctionnement normal. Seul le second, qu'il faut paramétrer grâce à son ordinateur, assure une importante économie d’énergie quand l’ordinateur est en mode veille !

Les paramètres déterminant la consommation d'un écran sont sa technologie, sa taille, sa puissance en marche, en veille et à l’arrêt et évidemment la durée pendant laquelle l'ordinateur est en marche.

Technologies

Les écrans plats que nous connaissons désormais sont un progrès : ils consomment bien moins d'électricité que les anciens écrans cathodiques, surtout s'ils fonctionnent avec des LED.

Toutefois, utiliser un ordinateur portable est une solution encore plus économe en énergie. Tout compris, un ordinateur portable ne consomme que 25 kWh par an en moyenne, soit quatre fois moins qu'un ordinateur de bureau accompagné d'un écran.

Taille : choisir une dimension modeste

On constate actuellement une augmentation de la taille des écrans mis sur le marché, cela à prix constant : les écrans plats 17 pouces se vendent au prix d’un 15 pouces (qui sont de plus en plus difficiles à trouver sur le marché) et les 19 pouces bientôt à celui des 17 pouces. Un 17 pouces consomme en moyenne 20% d'électricité de plus qu'un 15 pouces. L’efficacité énergétique est donc en partie annihilée par l’accroissement de la taille des écrans. Il est donc déconseillé d’acheter un écran de grande taille sauf si on en a impérativement besoin (pour du graphisme de très haute qualité par exemple).

Puissance et durée d’utilisation, deux paramètres inséparables

Une étude dans le secteur des bureaux a montré qu'un écran fonctionne en moyenne 11,2 h par jour ouvré alors qu’il est effectivement utilisé 25% de ce temps ! En clair les machines restent allumées alors que personne n'est là, le soir, la nuit, les week-ends et les vacances bien souvent.

Il existe donc un important potentiel d'économie d'électricité. Ainsi, en cas de chargement de programmes lourds, de vérification anti-virus ou si vous vous absentez même pendant seulement quelques minutes, éteindre l'écran systématiquement réduira utilement la consommation électrique. Un écran peut supporter des extinctions et allumages répétés.

Supposons qu'un écran de 40 W reste allumé 24 heures sur 24 pendant 200 jours. Il consommera près de 200 kWh/an. S'il n'est en fait réellement utile que 8 heures par jour (dont 2 heures de veille), il pourrait ne consommer qu'une cinquantaine de kWh/an, soit quatre fois moins, en étant mieux utilisé. Et tout cela sans grand effort et sans désagrément.

En mode veille ou off, l'écran ne consommera plus que quelques watts, souvent moins de 1 W. Le redémarrage sera quasi-instantané. Les produits sélectionnés par le Guide Topten consomment tous en mode veille ou off un maximum de 0,5 watt.

L'activation du mode veille de votre écran est simple à partir de votre ordinateur. Dans les paramètres de configuration de votre ordinateur, vous trouverez facilement le menu de gestion de l'alimentation où vous pouvez déterminer au bout de combien de temps votre écran peut se mettre en veille automatiquement. N'hésitez pas à indiquer 5 minutes ou moins, vous verrez que ça ne provoque pas de désagrément. Par contre vous réaliserez des économies !

D'autres conseils sur les consommations des modes veille sur notre page dédiée.

Haut de page

En fin de vie

L'application d'une Directive européenne sur les déchets électriques et électroniques (transposée en droit français) impose aux distributeurs, lors de la vente d'un équipement électrique ou électronique ménager, de reprendre gratuitement ou de faire reprendre gratuitement les équipements usagés que lui cède le consommateur (« reprise un pour un »). Si vous souhaitez vous débarrasser d'un appareil usagé sans en acheter un nouveau, il est impératif d'apporter le vieux modèle à la déchetterie ou d'appeler les services concernés de votre ville.
Les écrans d'ordinateurs sont concernés par cette réglementation car leurs composants doivent être correctement récupérés et peuvent être valorisés.

La mise en place de cette nouvelle filière de traitement indispensable a nécessité la mise en place d’une écotaxe sur ces appareils. Cette contribution écologique est de 1 à 8 € pour les écrans en fonction de leur taille (1€ pour les écrans jusqu'à 20 pouces, 4 € entre 21 et 32 pouces, 8 € au-delà de 32 pouces).

Pour en savoir plus sur le recyclage et les solutions de collecte, vous pouvez consulter le site eco-systèmes.
Haut de page

Pour plus d'informations

 

Topten France, janvier 2017

WWF France CLCV ADEME Topten EU       Euro-Topten Max

EnregistrerEnregistrer