Green Friday plutôt que Black

  • Par Sophie Attali
  • Publié il y a 20 jours


Le « Black Friday » est une opération publicitaire venue des États-Unis qui se présente comme LE jour des soldes. Aujourd’hui érigé en grand évènement planétaire, le Black Friday a lieu cette année le vendredi 23 novembre 2018. Il est suivi du « Cyber Monday » qui concerne exclusivement les sites de ventes en ligne.

En 2017, la folie consumériste du Black Friday avait déjà atteint des records en France avec une augmentation de 30% des ventes en ligne par rapport à 2016 (chiffres LSA).

D’un point de vue environnemental, cette mode de la « super promo » a de quoi inquiéter.

Ces grandes opérations commerciales profitent notamment aux centres commerciaux et à la vente en ligne, là où l’offre est centralisée et le plus rapidement accessible.

L’achat par internet est plébiscité par les consommateurs car tous les biens désirables sont à portée de clic. Inutile de se battre pour être le premier, on présélectionne ses coups de cœur à l’avance et, à minuit le jour J, on se précipite sur son écran pour commander. On se permet plus d’achats en se disant qu’on pourra toujours renvoyer les articles qui ne conviennent pas. Le piège idéal...

Plus qu’un gage d’économie, ces journées de promotion incitent surtout à acheter plus pour le même budget.

Les produits les plus vendus sont les vêtements et l’électronique. Or l’industrie de ces biens est particulièrement polluante et incite à la surconsommation. En moyenne, une personne achète 60% de vêtements en plus qu’il y a 15 ans et les conserve moitié moins longtemps... (ADEME, Le revers de mon look).

En réaction à ce symbole de l’hyper consommation, plusieurs ONG, entreprises et collectivités locales remettent en question le Black Friday et proposent des actions ou des évènements en faveur d’un mode de vie plus durable.

C’est l’appel du Green Friday !

Le mouvement a été créé en France en 2017 par ENVIE avec le soutien de la Mairie de Paris. Plusieurs entreprises ou acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire les ont rejoint, cf. www.greenfriday.fr

Autre initiative : Greenpeace lance une campagne de sensibilisation dans 34 pays pour « ne rien acheter et agir à la place ».

Pour les biens électroniques et l’équipement électroménager, nous ne pouvons que vous recommander de bien réfléchir à l’impact sur vos consommations d’énergie une fois ces produits utilisés chez vous, et pour longtemps. Pour en savoir plus, consultez nos pages produits (les menus déroulants sont en haut de cette page !) et tous nos conseils !