Une nouvelle étiquette énergie… mais pour 2021

  • Par Sophie Attali
  • Publié il y a 5 mois

Les règlementations européennes sur l'étiquette énergie et l'éco-conception des produits comptent parmi les plus efficaces en Europe. Elles permettent de faire des économies depuis plus de 20 ans : chaque année autant que la consommation annuelle d’énergie de l’Italie ! Cela se traduit par des économies de 490 € par an sur les factures d'énergie des ménages européens. Et ce n'est pas fini, car les nouvelles mesures votées en mars 2019 vont renforcer ce dispositif.

En commençant par les téléviseurs, les écrans, les réfrigérateurs et congélateurs (domestiques et commerciaux), les lave-linge (y compris les lavante-séchante) les lave-vaisselle et l'éclairage, les étiquettes énergie seront plus visibles, plus efficaces et plus fiables, et orienteront donc plus facilement les consommateurs vers des produits plus économes, meilleurs pour l’environnement et pour leur porte-monnaie.

  • Les produits seront à nouveau classés de A à G. Fini les classes A+, A++ et A+++ qui prêtent à confusion et ne sont pas très incitatives pour choisir les modèles les plus économes.
  • Les étiquettes devront être visibles sur les supports publicitaires, notamment les publicités télévisées et en ligne.
  • Les seuils d'efficacité minimum pour seront revus : pour être autorisé à la commercialisation en Europe, les produits devront être plus économes en énergie et en eau.
  • Les produits vendus en Europe devront également être enregistrés, avec tous leurs détails, dans une base de données européenne. Cela aidera les autorités de surveillance du marché (comme la DGCCRF en France) à vérifier que les produits sont conformes aux règlementations, et, sur le long terme à évaluer les impacts des mesures prises en faveur des économies d'énergie.
  • Des premières mesures ont été prises pour encourager la réparation des produits.

2021, ça semble loin, mais il faut comprendre que ces changements ne sont pas anodins : toutes les filières doivent se préparer, qu'il s'agisse de la production, de la conception aux usines, ou de la distribution des produits (qui compte de très nombreuses filières, très variées, dans toute l'Europe).

Reste à voir comment les nouveaux produits seront classés… vous pouvez compter sur Guide Topten pour enquêter le moment venu !

Pour en savoir plus : le communiqué de la Commission Européenne