Dans climatisation il y a climat… Malheureusement les deux ne font pas bon ménage ! ​​

Consommation d’électricité, choc thermique, fenêtres fermées, bruit, gaz à effet de serre, la climatisation n’est pas sans contrainte…

  • Les systèmes de climatisation courants sont des machines frigorifiques qui comportent un compresseur, une batterie de refroidissement avec ventilateur, et une batterie de chauffe également dotée d’un ventilateur. Un fluide frigorigène à l'état liquide ou gazeux, dont les changements d’état et de pression produisent du froid, circule dans le circuit fermé et étanche. Les Hydrofluorocarbure (HFC) qui remplacent le gaz R22 (destructeur pour la couche d'ozone et puissant gaz à effet de serre), sont eux-mêmes des gaz à effet de serre dont le pouvoir de réchauffement est jusqu'à 2000 fois plus élevé que celui du CO2.
  • Les fluides frigorigènes doivent être utilisés dans des circuits parfaitement et durablement étanches, préparés, récupérés et recyclés par des spécialistes ayant une autorisation d'exercer.
  • L'installation d'une climatisation, en fonction du système, oblige soit à vivre toutes fenêtres et portes fermées quand elle fonctionne, soit à laisser une porte ou une fenêtre entrouverte pour permettre l’évacuation de l’air intérieur vers l’extérieur … Ce n’est alors ni cohérent, ni confortable et cela peut même contribuer à augmenter la température de l’air extérieur, par les rejets de chaleur des équipements de climatisation, et augmenter l’intensité de l’ilot de chaleur urbain.
  • Certains appareils peuvent être bruyants, pour l'utilisateur et /ou pour ses voisins. Leur consommation annuelle pèse lourd sur la facture d'électricité.
  • L'ADEME conseille que la pièce soit à une température de 26°C au plus bas en été et qu'il n'y ait pas plus de 5 à 7 °C de différence entre la température intérieur et extérieur. Cette consigne permettra non seulement de contenir l’envolée de votre facture d’électricité liée à la surconsommation d’énergie qu’entraine l’utilisation de la climatisation, mais également de préserver votre santé. En effet, une trop grande différence de température peut provoquer un choc thermique, rhume, angine, sinusite et pire encore si l’appareil est mal entretenu, des infections pulmonaires. Enfin, l’air sec peut irriter les yeux, en particulier pour les personnes qui portent des lentilles.

Climatisation et climat ne font donc pas bon ménage ! Notre conseil : avant d'opter pour une climatisation (en dernier recours), tester avant la mise en place de solutions alternatives !

Juillet 2018